Archives de catégorie : Ballades

Geneve - hotel des Alpes

En séjour à Annecy, profitez d’une journée pour visiter Genève

La ville d’Annecy possède de nombreux atouts et promet de belles journées de visite. Cependant, si l’on reste quelques jours, il est possible d’aller jusqu’à Genève, la deuxième plus grande ville de Suisse, à seulement une quarantaine de kilomètres d’Annecy.

Une ville opulente et pleine de richesses

Située à l’extrémité sud du Lac Léman, Genève est une ville paisible et cossue qui a de quoi séduire. Le charme des rives du Lac s’allie à merveille avec les riches bâtiments que l’on peut admirer dans toute la ville.
Genève attire en particulier de riches visiteurs de Russie, du Moyen-Orient et du monde entier qui trouvent dans la cité hôtels et boutiques de luxe. Mais les budgets plus modestes trouveront également de quoi s’occuper !

Les grands symboles de la ville

Il est impossible de se rendre à Genève en passant à côté du fameux Jet d’eau. Celui-ci s’élève à 140 mètres de hauteur et ce ne sont pas moins de 500 litres d’eau qui jaillissent chaque seconde à 200 km/h.
Genève est par ailleurs le siège de l’ONU en Europe, ce qui lui a valu le surnom de Capitale de la Paix. Le Palais des Nations accueille les visiteurs pour découvrir cette institution et différentes expositions au cours de l’année.
Si la Suisse est connue pour ses coucous, Genève est à coup sûr la capitale de la Haute-Horlogerie. On en est convaincu en admirant les nombreuses boutiques d’horlogers dans les rues de la ville mais également en photographiant la fameuse Horloge Fleurie du Jardin Anglais.

Des visites pour tout le monde

En dehors de ces immanquables, Genève possède un riche patrimoine où chacun pourra trouver une visite qui lui plait. Etablissements religieux comme la cathédrale Saint-Pierre, musées variés (Musée de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, Musée de la Réforme, Cité du Temps), déambulations dans la vieille ville… il faudra choisir pour terminer la journée à Genève après avoir vu les incontournables.

En seulement 45 minutes de voiture depuis Annecy, vous pouvez profiter de votre séjour en Haute Savoie pour faire une escapade à Genève, une journée à la découverte de la ville suisse qui ne vous laissera sûrement pas de marbre.

Grotte de balme Annecy

A la découverte des grottes préhistoriques

Pourquoi ne pas profiter de votre séjour à Annecy pour partir à la découverte de l’un des espaces naturels les plus incroyables de France ? Nous parlons des grottes de La Balme, un site unique qui ravira les petits et les grands tant le spectacle est impressionnant !

Un site naturel incroyable

 

Les grottes de la Balme sont ouvertes au public depuis 1807 et se situent au cœur du village de la Balme-les-Grottes, en Isère. La visite dure environ 1 heure pendant laquelle vous pourrez découvrir le labyrinthe de Mandrin, les Gours, la cheminée des chauves-souris, la grande Coupole qui fait 40 mètres de haut…Les grottes de La Balme sont préhistoriques, et sont uniques en France. Il fait entre 12 et 15° à l’intérieur, et elles sont constituées de draperies impressionnantes, de stalactites, de stalagmites,… et d’un lac souterrain qui le point d’orgue de la visite. Les sensations sont étonnantes dans ces mystères souterrains qui offrent un spectacle particulièrement impressionnant, notamment pour les petits qui n’en reviennent pas ! Une sensation unique à partager durant votre séjour.

De nombreux animaux à découvrir

 

Il faut savoir qu’il y a 22 espèces animales qui vivent dans les Grottes de La Balme, de façon temporaire ou permanente. On y trouve de très nombreuses chauves-souris bien évidemment, mais aussi d’autres animaux particulièrement rares. Peut-être aurez-vous la chance de croiser des invertébrés cavernicoles comme des crustacés ou des amphipodes. Ou encore d’apercevoir des oiseaux rupestres comme les choucas des Tours, les martinets, les hirondelles des rochers ou, grandes maîtresses de ces lieux, les chouettes hulottes ! Ces animaux vivent dans la pénombre et dans l’humidité, et ont été installés dans ces grottes il y a 25 ans.
Une très jolie promenade à faire en famille ou entre amis pour partir à la découverte d’un monde souterrain dont vous garderez de merveilleux souvenirs !

 

Idée randonnée : à la découverte du sommet du Parmelan

Les vacances à Annecy sont l’occasion pour la plupart des touristes de profiter du lac mais aussi des montagnes des Alpes toutes proches.
Les amateurs de randonnée peuvent s’en donner à cœur joie avec des circuits agréables et de toute beauté, par exemple, sur le sommet du Parmelan.

Le Parmelan dans toute sa splendeur

Culminant à 1832 mètres d’altitude, le sommet du Parmelan est situé dans le massif des Bornes, à 14 km au Nord-Est d’Annecy. Il est très reconnaissable grâce à ses impressionnantes falaises du côté de la préfecture de Haute Savoie.

A l’instar du sommet de la Tourmette qui surplombe Annecy, le Parmelan offre une vue unique d’où on peut repérer trois points remarquables : le Petit Montoir (1584m), le Grand Montoir (1731m) et la Tête du Parmelan tout à fait au sommet et où se situe le refuge Camille Dunant, géré par le Club Alpin Français.

D’un point de vue géologique, la montagne est formée d’un plateau calcaire fortement soumis à l’érosion, l’eau ayant créé de nombreuses trouées dans le sol.

L’ascension du Parmelan, une randonnée agréable et accessible

L’ascension du Parmelan est une randonnée classique pour les Anneciens. Avec un dénivelé de 660m, elle est accessible à tous à condition de ne pas être sensible au vertige.

On conseille en général de faire l’ascension par le Grand Montoir et de descendre par le Petit Montoir. Le circuit présente quelques passages abrupts mais qui sont sécurisés par des mains courantes pour assurer le confort des randonneurs.

L’érosion du plateau calcaire et les névés persistant à la sortie de l’hiver invitent à se comporter avec prudence et à rester sur les chemins balisés.

Une petite anecdote sur le Parmelan

Depuis 1996, il règne un certain mystère autour du sommet du Parmelan. Cette année-là, plusieurs personnes ont affirmé avoir entendu un bruit sourd puis avoir vu une grande lumière blanche durant la nuit du 20 au 21 novembre.

On pense alors qu’un aéronef s’est écrasé dans la montagne, d’autant que les témoignages sont confirmés par la gendarmerie de Thônes et des militaires de sortie durant la nuit.

Pourtant, malgré de nombreuses recherches, aucune trace d’un accident n’a été retrouvée au sol et personne ne sait ce qu’il s’est réellement passé durant cette nuit.