Archives de catégorie : Ballades

Visuel Flâner aux jardins d’Europe d’Annecy

Flâner aux jardins d’Europe d’Annecy

Lieu historique d’Annecy apprécié des promeneurs, les jardins d’Europe représentent un espace privilégié au cœur de la ville.

Une longue évolution au fil de l’Histoire

Au cours de son existence, le lieu qu’occupent actuellement les jardins d’Europe a connu bien des utilisations et divers aspects. Tout commence au XIVe siècle. À l’époque, l’endroit était occupé par une île entourée de marécage. Les premiers propriétaires connus des lieux (appelés alors « Pré Lombard ») sont des banquiers italiens, la famille Asinari.

Vers la moitié du XVIe siècle, le Pré Lombard est coupé en deux lors de la construction du canal reliant le Vassé au Thiou. L’une des deux îles alors créées accueillera par la suite des « cabanes de santé », refuges où étaient placés les contagieux durant les épidémies de peste.

En 1644, la famille de Nemours rachète le terrain et l’aménage en lieu d’agrément et de promenade. Il sera ensuite donné à l’Ordre religieux de la Visitation qui en fera un jardin privé cerclé par un mur de plus de 4 mètres de haut.

Du Rond-Point à l’Europe

Lors de la Révolution, l’emplacement devient propriété de la nation. Il sera racheté en 1834 par la mairie d’Annecy qui lancera alors un concours d’aménagement. C’est le projet du « Jardin du Rond-Point » qui sera accepté et réalisé entre 1855 et 1859. L’espace est ainsi transformé en presqu’île.

En 1863, le conseil municipal lance la construction du nouvel Hôtel de ville et mandate Henri Porreaux pour dessiner les plans d’un jardin de style anglais pour aménager les jardins. C’est ainsi que naissent les Jardins de l’Europe. Ils comptent alors près de 650 arbres et plus d’un millier d’arbustes.

Un havre botanique

Situés à deux pas de la ville, entre l’Hôtel de ville et le Lac d’Annecy, les jardins de l’Europe représentent aujourd’hui un parc de plus de 250 arbres. Ils abritent par ailleurs des spécimens rares et imposants parmi lesquels on retrouve un ginkgo biloba, un tulipier de Virginie, des pins laricio et des séquoias géants.

Ce grand parc arboré aux plantations centenaires est beaucoup apprécié des promeneurs mais aussi des artistes, friands des jeux d’ombre et de lumière présents dans les jardins.

Les jardins d’Europe possèdent à une de leurs extrémités le quai Jules Philippe qui accueille les barques de pêche, ainsi que l’île aux cygnes, îlot touffu abritant des centaines d’oiseaux.