Archives de catégorie : Culture

Saint François de Sales

François de Sales, un religieux qui a marqué la Haute-Savoie

Né en 1567 et mort en 1622, François de Sales était un prêtre catholique savoyard. Considéré comme une figure influente de l’Église catholique, il est l’auteur de nombreux ouvrages, ce qui lui vaut le statut de saint patron des journalistes et écrivains. L’homme a été déclaré bienheureux en 1661, puis canonisé en 1665.

Qui était François de Sales ?

Né en 1567 dans une famille savoyarde noble et catholique, François de Sales nourrit, auprès de ses parents, de grandes ambitions dès son enfance. Très jeune, il intègre le Collège Chappuisien d’Annecy, dans lequel il est mêlé à l’aristocratie locale. Après son baptême, sa communion et sa confirmation, il évoque rapidement son souhait de devenir prêtre : cette ambition est présente alors qu’il n’a que 11 ans.

Plus tard, il part faire ses études à Paris, où il se consacre simultanément à la philosophie, aux mathématiques, à l’histoire, à la musique, à la rhétorique et à la grammaire. En parallèle, il s’intéresse aussi à la théologie d’Augustin d’Hippone et de Thomas d’Aquin. Le développement des préoccupations autour de la prédestination, lié à l’essor du protestantisme, génère un sentiment d’angoisse chez François de Sales. Pour se libérer de ses peurs, il fait vœu de chasteté et débute une vie entre prière et pénitence.

Le parcours d’un saint emblématique

Plus tard, en 1602, François de Sales est ordonné évêque de Genève. Il réalise les sermons de carême à Dijon et y rencontre Jacqueline Coste, qui sera l’une de ses plus fidèles disciples. En parallèle, il commence également à correspondre avec plusieurs personnes pour encourager à la prière et à la charité. L’ouvrage « Introduction à la vie dévote » fait référence à cette période.

Directeur spirituel de la baronne Jeanne de Chantal, l’homme d’église rétablit l’ordre de Saint-Benoît dans l’abbaye de Talloires et règle un litige sous les ordres du Pape Paul V, des actions inscrites dans son parcours d’évêque émérite.

Habité par le désir de charité et d’humanité, François de Sales est un saint très connu en Haute Savoie — et à plus grande échelle. Influent avec ses écrits de son vivant, il a continué d’inspirer de nombreuses personnes après sa mort.

Lors de votre séjour à Annecy, vous pourrez visiter le tombeau de Saint François de Sales à l’église Saint François, située dans le vieil Annecy.

genepi - plante de haute savoie

Connaissez-vous le Génépi, une plante emblématique de Haute-Savoie ?

Plante rare et difficilement accessible, le Génépi est un beau trésor que l’on peut essentiellement trouver en Haute-Savoie. Cette petite plante pousse à la fin de l’été uniquement, entre 2 000 et 3 000 mètres d’altitude. Zoom sur une espèce reconnue pour ses nombreuses vertus !

Le Génépi, un trésor rare

Puisqu’elle pousse à très haute altitude et seulement pendant quelques mois de l’année, le Génépi reste une plante rare, à laquelle nous sommes peu confrontés. Et quand nous la croisons lors d’une randonnée, il n’est pas toujours possible de la cueillir librement : il s’agit d’une espèce localement protégée. Concrètement, le ramassage du Génépi laineux est interdit et, pour les autres variantes, il faut respecter une limite de 100 brins fleuris par personne (sachant que la coupe doit être faite avec un sécateur ou des ciseaux). Cette règle, basée sur un arrêté préfectoral, fonctionne aussi bien en Isère que dans les Hautes-Alpes.

Le Génépi laineux, vigoureux et particulièrement odorant, est l’espèce la plus protégée (contrairement au Génépi noir, blanc et au Génépi des glaciers, qui peuvent plus facilement être cueillis). On le reconnaît grâce à ses capitules nombreux, présents tout au long de la tige. En parallèle, les brins sont recouverts de petits poils blancs et soyeux. Elle pousse sur des sols dits « silicieux », faits de granites ou micaschistes, entre autres.

Le Génépi est fréquemment utilisé pour son effet revigorant. Il s’agit d’un bon stimulant gastrique, que l’on peut consommer pour retrouver l’appétit. Il est reconnu pour ses vertus fébrifuges (diminution de la fièvre) et ses effets contre le mal des montagnes. Dans ces différents cas, on conseille d’utiliser le Génépi en infusion.

La liqueur au Génépi, une tradition

La liqueur de Génépi est une tradition : toutes les personnes qui fréquentent les Alpes Françaises la connaissent ! Initialement, il s’agit surtout d’un digestif que l’on partage à la fin du repas. Toutefois, certaines personnes l’utilisent aussi comme apéritif.

Mieux encore, on peut déboucher la bouteille de liqueur de Génépi pour sublimer une pâtisserie, donner un peu de saveur à un cocktail ou préparer une glace à déguster. Les bouteilles de Genepi s’achètent dans la plupart des épiceries des communes de haute-Savoie. A consommer avec modération !

glagla race annecy

La Glagla Race : édition 2018 d’une course atypique

Les amateurs de glisse, de sensations fortes et de beaux paysages se rejoignent tous à la Glagla Race, un événement toujours attendu qui aura lieu le 20 janvier 2018 ! Il fait intégralement partie de l’Alpine Lakes Tour, regroupant de très nombreuses courses accessibles à tous, quels que soient l’âge et le niveau.

La Glagla Race, qu’est-ce que c’est ?

En plein hiver, des fous de sports participent joyeusement à la Glagla Race, une course qui doit son nom à la température de l’eau sur laquelle il faut évoluer en paddle : généralement, au cœur du mois de janvier, on ne dépasse pas les 4 °C…

Pour faire face, les « glaglateurs » s’équipent naturellement de combinaisons épaisses adaptées à l’activité. Si cette course est attendue par les participants, elle est aussi appréciée des spectateurs : il est rare de voir un tel déferlement de sportifs sur l’eau en plein hiver !

Au niveau du lac d’Annecy, la beauté des paysages crée un décor unique qui participe au charme de l’événement.

Plusieurs courses pour que chacun participe à la fête !

La Glagla Race n’est pas une course destinée aux élites et aux sportifs confirmés : tout le monde est invité à participer, sachant que plusieurs parcours sont généralement organisés, ce qui permet à chacun de sélectionner un défi adapté à sa condition physique.

Depuis sa création en 2014, la course connaît un succès croissant : chaque année, le nombre de participants est toujours plus important. Un village éphémère est construit autour de l’événement sportif. L’occasion pour la presse de s’installer, puis de contempler les exploits des sportifs — et de les partager auprès de lecteurs ou auditeurs.

Naturellement, au terme de ce bel exploit sportif, les compétiteurs viennent se réchauffer en toute convivialité ! Les meilleurs obtiennent une récompense lors de la remise des prix sur la plage de Talloires. Et tous les autres gardent en tête d’inoubliables souvenirs.

Une course à découvrir le 20 janvier lors de votre séjour à Annecy.

brasserie Alpes - Annecy

Les Brasseurs Savoyards remportent un prix de prestige

Depuis 2014 et leur reprise de la brasserie d’Epagny Metz-Tessy, les frères Onorati sont parvenus à imposer la marque « Les Brasseurs Savoyards » en France et même à l’étranger comme le prouve le prix décerné à leur bière brune lors des derniers World Beer Awards.

La première Brasserie exclusivement bio de France

C’est à Epagny, non loin du lac d’Annecy, que la belle histoire des Brasseurs Savoyards a débuté. Deux frères ont l’idée d’installer leur brasserie au cœur des idylliques paysages alpins avec l’idée d’exploiter l’eau pure du lac et de recourir à des malts et houblons issus de l’agriculture biologique pour concevoir des bières de qualité.

En effet, cette sélection des matières premières couplée à un savoir-faire ancestral permet à la brasserie de créer des bières d’exception aux saveurs incomparables mais aussi limonades et sodas bio.

Toutefois, le concept de « bières bio » n’est pas le fruit d’une stratégie commerciale mais correspond à l’engagement fort des Brasseurs Savoyards de proposer des produits de qualité confectionnés à partir de matières premières non traitées et surtout sans additif, conservateur ou antioxydant.

Aujourd’hui, les Brasseurs Savoyards peuvent se vanter d’être la Première Brasserie Haut-Savoyarde mais aussi la première brasserie exclusivement bio en France. Son offre de bières (et de soft drinks) ne cesse d’ailleurs de s’élargir avec désormais 7 références : Ambrée, Blanche, Blonde, Brune, Nonne Triple, Myrtille et Génépi.

Les Brasseurs Savoyards distingués au World Beer Awards

Déjà récompensés lors du Concours Général au Salon de l’Agriculture de Paris 2016 et lors du Concours International de Lyon 2016, Les Brasseurs Savoyards ont également été mis à l’honneur dans le cadre des World Beer Awards 2017 organisés à Londres.

Cet évènement, qui met en lumière les meilleures bières du monde, est une véritable institution au Royaume-Uni. Aussi, en obtenant le prix Country pour sa BS Brune Bio, les Brasseurs Savoyards peuvent fièrement annoncer produire la meilleure bière brune de France. Une belle reconnaissance !

Depuis 2014, la brasserie a vu son chiffre d’affaires passer de 250 000€ à 1 800 000€, une preuve du succès de ses produits. Aussi, elle va quitter Epagny pour des locaux plus vastes situés à Alby-sur-Chéran. Les Brasseurs Savoyards pourront ainsi poursuivre leur croissance dans les meilleures conditions.

Lors de votre séjour en Haute- Savoie, vous pouvez découvrir les bières de la marque en vous rendant directement à la brasserie,  située à seulement quelques kilomètres d’Annecy.

Henry Jacques le Même

Le palais de l’Ile accueille l’exposition d’Henry Jacques Le Même

C’est à l’occasion de la réouverture du Palais de l’Île que l’exposition Henry Jacques Le Même se tient dans ce lieu prestigieux. Qui est-il ? Quelles sont ses principales œuvres ? Qu’allez-vous voir au cours de cette exposition ? Faisons un point sur cet événement !

La vie d’Henry Jacques Le Même

Henry Jacques Le Même est né en 1897 et est décédé en 1997. Il fut inscrit à l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes, avant d’installer son cabinet d’architecture à Megève en 1925. Il refusera tout au long de sa vie de quitter la Savoie pour vivre à Paris, même si de nombreuses opportunités se présentaient à lui. Il a durablement marqué le territoire par ses œuvres atypiques.

Un architecte ancré dans le territoire alpin

Henry Jacques Le Même est donc un architecte de grande renommée. Mais c’est surtout pour le chalet du skieur qu’il est devenu célèbre. Il s’agit d’un chalet qui « ressemble aux fermes du pays mais avec un intérieur très confortable, avec de grandes fenêtres ouvertes sur les paysages, une vraie cheminée, un porche abrité des tempêtes et un ski-room pour farter les skis ». Inventé dans l’entre-deux guerres, il a été commandé par l’industriel Adolphe Beder auprès de la baronne Noémie de Rothschild. L’architecte est également à l’origine de nombreux édifices conçus spécifiquement pour les territoires alpins qu’il affectionne tant. Son œuvre est riche et diversifiée, et demeure d’une beauté architecturale rare.

Une exposition attendue

C’est la collaboration du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Haute-Savoie (CAUE), de la Maison de l’architecture de Haute-Savoie et Annecy, de la Ville d’art et d’histoire et du Palais de l’Île qui a permis la naissance de l’exposition Henry Jacques Le Même. Cette dernière se tient du 17 juillet au 2 octobre prochain au 3 passage de l’Île à Annecy. L’entrée sera gratuite le 1er octobre prochain.

Les petits et les grands seront ravis de découvrir l’immense œuvre d’Henry Jacques Le Même qui a laissé une grande empreinte sur le territoire savoyard. Un événement qui vaut le détour si vous effectuez une visite à Annecy !

 

Gastronomie Annecy

5ème édition de la fête de la gastronomie : Annecy célèbre le goût !

Comme c’est le cas depuis maintenant 4 ans, la Préfecture de la Haute-Savoie, Annecy va profiter de la fin du mois de septembre pour célébrer la gastronomie. Il faut dire que le terroir savoyard est riche et mérite pleinement d’être mis en lumière.

Annecy fête la gastronomie le 29 et 30 septembre 2017

Comme chaque année, Annecy organise sa Fête de la Gastronomie. En 2017, cette dernière débutera le vendredi 29 septembre à 16h pour se terminer en fin de journée le lendemain.

Les organisateurs ont pour cette 5ème édition mis les petits plats dans les grands et c’est un vaste village de 252m2 implanté dans le cadre majestueux des Haras et dédié à l’art culinaire qui accueillera les visiteurs.

Ceux-ci pourront y rencontrer de grands chefs locaux, assister à des Live Cooking sur écran géant, participer à des ateliers et bien entendu déguster les meilleurs produits du terroir savoyard.

Des animations sont aussi prévues. D’ailleurs, l’évènement « Annecy fête la Gastronomie » débutera par la désormais célèbre course de garçons de café. Sur un parcours d’un peu plus de 2km au départ de la Place Saint François de Sales, les participants devront slalomer plateau à la main pour tenter de franchir la ligne d’arrivée en premier. Un peu plus tard, place à un apéro gastronomique avant un concert pop-rock pour clore la soirée.

Le lendemain, une nouvelle course, celle des petits garçons de café, ouvrira la journée sous les meilleurs auspices.

Le déjeuner gastronomique des chefs, incontournable

Animation phare d’ « Annecy fête la Gastronomie », le déjeuner gastronomique des chefs aura lieu le samedi 30 septembre à compter de 12h.

Petits et grands seront invités à venir déguster la cuisine de chefs de renommée nationale voire internationale et à prendre part aux ateliers culinaires animés par Alexis Olivier.

A noter que la large majorité des chefs présents durant l’évènement participent avec leur restaurant à l’opération « Tous au restaurant » organisée du 18 septembre au 1er octobre 2017.

Durant cette période, plus de 1400 restaurants vous proposent un menu spécial et pour un menu acheté, celui de l’accompagnant est offert. Une belle opportunité de déguster de bons mets savoyards sans se ruiner.

Si vous êtes de passage à Annecy, ne manquez pas de découvrir cette événement lors de votre voyage en Haute Savoie

fromage beaufort

Gastronomie : connaissez-vous le Beaufort, un fromage savoyard ?

Le Beaufort est un fromage fabriqué en Savoie dans la région du Beaufortain. Également surnommé le « prince de gruyères », c’est un fromage très savoureux, qui mérite qu’on s’attarde un peu sur son histoire, mais aussi sur la méthode de production ainsi que sur les plats qu’il peut accompagner !

L’histoire d’un fromage pas tout à fait comme les autres

Le Beaufort est un fromage très ancien puisqu’il a vu le jour au Moyen-Âge. Il vient de Savoie, et n’a reçu son nom qu’en 1865. C’est un met français protégé par une appellation d’origine contrôlée, AOC, depuis 1968.

La méthode bien particulière de la production du Beaufort

Le Beaufort est issu d’un processus de fabrication bien particulier. Il est produit à partir du lait de vache des races Abondance et Tarine. Ensuite, il faut compter environ 10 litres de lait pour produit un kilo de fromage. Ce dernier doit être affiné pendant au minimum un semestre.

Une fois terminé, le Beaufort, fromage à pâte molle, est présenté en meule de 20 à 70 kg. Enfin, il faut savoir qu’il se décline en trois variétés. En effet, on trouve le Beaufort d’hiver, le Beaufort d’été, et le Beaufort « chalet d’alpage » pendant la saison estivale uniquement.

Comment déguster le Beaufort ?

Le Beaufort présente un très bon apport en protéines et en calcium. Il peut donc remplacer du poisson ou de la viande. Particulièrement calorique, on le retrouve notamment dans la célèbre fondue savoyarde. Mais il peut bien entendu être dégusté seul, accompagné d’un vin blanc de Savoie. Il n’est pas rare enfin de le voir accompagner un gratin de pâtes !


Le Beaufort est un fromage réputé dans la gastronomie savoyarde ! A goûter absolument lors de votre séjour dans les Alpes !

 

musée chateau annecy

Quels sont les principaux musées et expositions à voir à Annecy ?

14Annecy est une ville particulièrement riche au niveau culturel. La commune regorge de musées et d’expositions qui raviront les plus curieux. Quels sont les principaux musées à voir ? Zoom sur les lieux incontournables !

Le Palais de l’Île

Le Palais de l’Île est un monument historique classé. C’est un lieu d’expositions sur l’architecture et le patrimoine du territoire d’Annecy. L’espace d’exposition a été restauré et réaménagé, et accueille tout au long de l’année des expositions temporaires qui attirent beaucoup de visiteurs.

Le musée-château d’Annecy

Le château d’Annecy est une ancienne résidence des comtes de Genève et de la Maison de Savoie. On ne connaît pas les origines exactes du lieu, mais il daterait du Moyen-Âge. Il aura fallu près de quarante années pour le réhabiliter et accueillir le public. Au sein du Musée-Château, l’Observatoire Régional des Lacs Alpins présente les milieux complexes et fragiles des grands lacs des Alpes françaises. Cette exposition est installée sur plus de 700m2 et ouverte toute l’année.

Le Conservatoire Art et Histoire

C’est en 1661 que le bâtiment qui abrite aujourd’hui ce célèbre musée a vu le jour. En 1729, il accueille Jean-Jacques Rousseau qui y suit un séminaire. Aujourd’hui, c’est un lieu culturel central consacré au cinéma d’animation et géré par les Musées de l’agglomération d’Annecy. Il abrite également les élèves de la célèbre école des Gobelins ainsi qu’une antenne de l’Institut d’Etude Politique de Grenoble.

La Maison de la Galerie

A l’origine, la Maison de la Galerie est une demeure de plaisance. Son nom vient de la galerie fermée permettant de réunir la maison à un pré situé en bordure du lac. En 1610, François de Sales et Jeanne de Chantal l’achètent pour y installer les premières religieuses visitandines. Depuis c’est devenu un lieu de mémoire et de vénération de François de Sales. La visite dure environ une heure.

Annecy ne manque pas de musées et d’expositions qui feront le bonheur des petits et des grands.

commune doussard annecy

Au bout du lac d’Annecy, découvrez la commune de Doussard

Tout au bout du lac d’Annecy se trouve le joli village de Doussard, qui vaut le détour. Encadré par des paysages verdoyants et vallonnés, il est charmant et laisse de beaux souvenirs à ceux qui s’y aventurent. Pourquoi ? On vous dit tout !

Un environnement verdoyant

Doussard bénéficie d’une implantation assez incroyable. Le village est encadré par la Tournette avec le Col de la Forclaz et la pointe du Chenevrier à l’est, et par le Roc des Bœufs à l’ouest. Il est lové dans une plaine verdoyante, au bout du lac d’Annecy. Il bénéficie d’un emplacement élégant, qui lui confère un charme incroyable. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’est du village n’est autre que la réserve naturelle du bout du lac, également site Natura 2000.

De nombreuses activités

Doussard est le lieu idéal pour pratiquer des activités entre amis ou en famille. La côte ouest du village a été aménagée en une grande base de loisirs, avec une jolie plage et des activités sportives et nautiques. Un peu plus loin, il est possible de faire du parapente au-dessus du lac d’Annecy, ou tout simplement d’admirer le vol des plus courageux, qui forment un spectacle doux et calme. Le village est également le point de départ de nombreuses promenades, et notamment celle qui mène au massif des Bauges, labellisé PNR.

Un patrimoine riche

Doussard a été très rapidement habité par l’homme tant ses plaines sont fertiles. Longtemps village agricole et viticole, la commune est rapidement devenue industrielle. Mais aujourd’hui, c’est un village qui vit presqu’exclusivement du tourisme. A quelques kilomètres d’Annecy, c’est une commune calme et apaisante, qui permet de respirer un grand bol d’air frais.

 

Doussard fait partie des lieux privilégiés à découvrir absolument. Non loin d’Annecy, il saura combler les petits et les grands.

véritable histoire ville annecy

Quelle est la véritable histoire de la ville d’Annecy ?

Aujourd’hui, elle est la préfecture du département de la Haute-Savoie mais Annecy a d’abord été une simple bourgade romaine au bord du lac. Son histoire a ensuite été assez mouvementée, ballotée entre la France, la Savoie et le comté de Genève.

 

De la fondation à l’époque médiévale

Les rives du lac d’Annecy ont attiré des habitants avant 3100 avant Jésus-Christ et le village d’Annecy a lui-même été fondé en 50 avant notre ère sous le nom de Boutae. Il garde une population inférieure à 2000 habitants jusqu’en 259 où elle est totalement décimée en raison des invasions barbares.

Les derniers habitants se réfugient dans les grottes autour du Lac sur le Mont Veyrier, beaucoup partent dans la campagne environnante. Les attaques se poursuivent jusqu’au VIème siècle avant que la ville ne se reconstruise petit à petit autour de l’église Saint-Maurice.

Le calme n’est pas revenu pour autant à Annecy car les Annéciens bataillent maintenant contre les évêques de Genève qui finiront par se réfugier dans la ville, Annecy devenant alors la capitale du comté de Genève. Le dernier comte de Genève marquera l’histoire en devenant l’antipape Clément VII qui est à l’origine du Grand Schisme d’Occident.

De la Réforme à nos jours

La religion va continuer à jouer un grand rôle dans l’histoire de la ville d’Annecy puisque la Réforme calviniste menée à Genève va entraîner la fuite des catholiques à Annecy au XVIème siècle. De nombreux monuments du patrimoine de la ville sont ainsi construits à cette époque : la cathédrale Saint-Pierre, le logis de Nemours…

Annecy devient la Rome des Alpes sous l’impulsion de Saint-François de Sales qui devient évêque de Genève, résidant dans la ville en 1602 et redonne un dynamisme culturel et religieux à la région.

Lors de la Révolution Française, les idées des encyclopédistes et en particulier du Genevois Rousseau se répandent jusque dans le duché de Savoie auquel appartient Annecy. La ville va se développer à l’heure moderne avec l’arrivée du train en 1866, l’électricité en 1906  puis les congés payés en 1936 qui favorisent le tourisme.

Le 1er janvier 2017, la ville d’Annecy s’associe à Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pingy et Seyod pour créer la nouvelle commune d’Annecy.