Château Ruphy sur la presque île de Duingt

Découvrir le château Ruphy sur le lac d’Annecy

Immortalisé par un grand nombre de peintres tels Cézanne, Louis Glasser ou encore Jean Pierre Serralongue, le château Ruphy doit sa notoriété à sa position sur le lac d’Annecy. Découverte de cette ancienne maison forte qui fait la fierté des Annéciens.

L’histoire du château Ruphy

Egalement appelé château de Châteauvieux ou château de Duingt – non loin du Taillefer le château Ruphy se dresse sur un rocher qui sépare le lac d’Annecy en deux parties. S’il a été à l’origine – 11ème siècle ou 13ème siècle, les avis divergent – bâti sur une île, ce dernier a ensuite été relié à la terre ferme par une chaussée.

Il faut dire que durant son histoire, le château Ruphy a eu un rôle prépondérant dans le domaine des échanges commerciaux. En effet, il contrôlait d’une part la navigation maritime sur le lac sur l’axe Italie – Genève et d’autre part la circulation sur l’ancienne voie romaine reliant Genève à Moutiers et qui longe le lac d’Annecy sur la rive ouest.

Cet emplacement stratégique n’assura pas pour autant une stabilité quant aux propriétaires puisqu’il changea de main à plusieurs reprises. Toutefois, c’est véritablement à partir de 1700 que la famille de Sales fit souffler un air nouveau. Décidant de regrouper les différentes constructions, dont Châteauneuf, en un seul et unique château, elle en profite pour faire réaliser de nombreux travaux de restauration (donjon), de rénovation et d’aménagement intérieur. Elle fait aussi ériger un pont en pierre pour relier le château à la terre ferme.

Après avoir servi de cachette pour les reliques de membres de la famille de Sales pendant la Révolution, le château Ruphy est aujourd’hui habité par ses propriétaires

 

Un bijou du patrimoine annécien

Chaque semaine, nombreux sont les visiteurs mais aussi les locaux à admirer le château Ruphy. Il faut dire que cette ancienne forteresse en impose et qu’elle est aujourd’hui classée Monument Historique et ce depuis 1994.

S’il est dominé par une tour cylindrique, il est surtout remarquable par ses murs de soutènement mais aussi par ses intérieurs. Le salon de musique au bord de l’eau et accessible en barque est ainsi incontournable tout comme la bibliothèque, la salle à manger et les différents salons qui représentent « des chinoiseries » et « des bergeries ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *