fondation Salomon à Annecy

La fondation pour l’art contemporain Claudine et J.M Salomon

Dans le château d’Arenthon à Alex, entre les communes de Thônes et d’Annecy, on peut visiter la Fondation pour l’art contemporain Claudine et J.M Salomon. Il s’agit d’un établissement reconnu d’utilité publique, dans lequel on trouve différentes expositions. Ayant conservé son style moyenâgeux, le monument du XIIe siècle met en lumière des œuvres modernes, à découvrir en visite libre ou guidée !

Ce que vous pouvez découvrir à la fondation Salomon

Créée par Claudine et Jean-Marc Salomon, la fondation pour l’art contemporain réunit, en Haute-Savoie, les artistes et amateurs d’art contemporain. Il ne s’agit pas uniquement d’exposer les créations : cet espace a pour ambition d’éduquer à l’art, en donnant aux curieux comme aux spécialistes toutes les clés pour mieux comprendre les œuvres (accompagnements pendant les visites, tables rondes, rencontres possibles avec les artistes, etc.).

La FabriC

Récemment aménagée dans la fondation, la FrabriC se présente sous la forme d’un atelier dédié à l’expérimentation. Les artistes valorisés sont encore inconnus sur la scène institutionnelle, mais offrent aux spectateurs de nouvelles perspectives de découvertes.

Le Haras

La ville d’Annecy a racheté le haras à la fin de l’année 2013. Le travail de réhabilitation sera long, mais il est déjà possible de venir découvrir les lieux en attendant leur réfection. Une « saison au Haras » est organisée régulièrement, avec des expositions et manifestations culturelles.

L’abbaye

En 2017, l’abbaye a rejoint la liste des espaces d’exposition d’Annecy, sous la direction de la fondation Claudine et J.M Salomon. L’association Art Dep, quant à elle, accueille le public. Sur place, plusieurs œuvres contemporaines sont à découvrir.

Zoom sur l’exposition « Au fond la forme ! »

Dès janvier 2018, rendez-vous à la FabriC pour voir les œuvres présentées dans le cadre de l’exposition « Au fond la forme ! ». Des étudiants de l’ESAAA ont joué avec les nouvelles formes de la peinture, dans une approche volontairement décomplexée et désolidarisée des problématiques de rapport aux formes, à l’image, à la narration ou encore à l’usage des matériaux.

Jusqu’à la fin du mois de février, cette exposition sous la forme d’un clin d’œil aux artistes de Supports/Surface est visible les jeudis, vendredis et samedis entre 14 h et 18 h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *