Idée randonnée : à la découverte du sommet du Parmelan

Les vacances à Annecy sont l’occasion pour la plupart des touristes de profiter du lac mais aussi des montagnes des Alpes toutes proches.
Les amateurs de randonnée peuvent s’en donner à cœur joie avec des circuits agréables et de toute beauté, par exemple, sur le sommet du Parmelan.

Le Parmelan dans toute sa splendeur

Culminant à 1832 mètres d’altitude, le sommet du Parmelan est situé dans le massif des Bornes, à 14 km au Nord-Est d’Annecy. Il est très reconnaissable grâce à ses impressionnantes falaises du côté de la préfecture de Haute Savoie.

A l’instar du sommet de la Tourmette qui surplombe Annecy, le Parmelan offre une vue unique d’où on peut repérer trois points remarquables : le Petit Montoir (1584m), le Grand Montoir (1731m) et la Tête du Parmelan tout à fait au sommet et où se situe le refuge Camille Dunant, géré par le Club Alpin Français.

D’un point de vue géologique, la montagne est formée d’un plateau calcaire fortement soumis à l’érosion, l’eau ayant créé de nombreuses trouées dans le sol.

L’ascension du Parmelan, une randonnée agréable et accessible

L’ascension du Parmelan est une randonnée classique pour les Anneciens. Avec un dénivelé de 660m, elle est accessible à tous à condition de ne pas être sensible au vertige.

On conseille en général de faire l’ascension par le Grand Montoir et de descendre par le Petit Montoir. Le circuit présente quelques passages abrupts mais qui sont sécurisés par des mains courantes pour assurer le confort des randonneurs.

L’érosion du plateau calcaire et les névés persistant à la sortie de l’hiver invitent à se comporter avec prudence et à rester sur les chemins balisés.

Une petite anecdote sur le Parmelan

Depuis 1996, il règne un certain mystère autour du sommet du Parmelan. Cette année-là, plusieurs personnes ont affirmé avoir entendu un bruit sourd puis avoir vu une grande lumière blanche durant la nuit du 20 au 21 novembre.

On pense alors qu’un aéronef s’est écrasé dans la montagne, d’autant que les témoignages sont confirmés par la gendarmerie de Thônes et des militaires de sortie durant la nuit.

Pourtant, malgré de nombreuses recherches, aucune trace d’un accident n’a été retrouvée au sol et personne ne sait ce qu’il s’est réellement passé durant cette nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *