Jean-jacques Rousseau Annecy

Jean-Jacques Rousseau, un homme profondément marqué par la Haute-Savoie

Jean-Jacques Rousseau, grand écrivain reconnu pour ses réflexions philosophiques et sa prose, a une liaison particulière avec la Haute-Savoie. Tandis qu’il a beaucoup voyagé dans sa vie — et qu’on parle même d’errance le concernant, il a été apaisé et inspiré par l’atmosphère de la région d’Annecy. Retraçons le parcours de cet éminent personnage dans la région…

Une rencontre inspirante et marquante sur Annecy : Mme de Warens

Terrorisé par un maître d’apprentissage autoritaire et violent, Jean-Jacques Rousseau fuit Genève en mars 1728. Il erre pendant quelques jours, avant de croiser le chemin de Benoît de Pontverre, curé de Confignon. Il l’emmène chez la baronne Françoise-Louise de Warens, une rencontre déterminante dans la vie de l’écrivain.

Les présentations auraient eu lieu à Vevey, dans la cour face à la police municipale, là où on peut encore voir le balustre doré et le buste de Rousseau. Mais quand on lit les « Confessions » de Jean-Jacques Rousseau, on apprend en réalité que les deux personnes auraient d’abord fait connaissance près du Thiou, derrière le chevet de la Cathédrale.

Annecy, Jean-Jacques Rousseau et Françoise-Louise de Warens : des liens indéfectibles

Alors même que le contexte de la rencontre entre les deux personnalités est flou, on sait qu’elle a eu lieu le jour des Rameaux et qu’elle a généré un véritable coup de foudre. Retenu à dîner, l’écrivain, totalement ému par cette rencontre, raconte dans son œuvre qu’il ne parvenait pas à trouver l’appétit, car il était trop bouleversé par cette femme qui se tenait devant lui.

La baronne, récemment convertie au catholicisme, jouera aussi un rôle déterminant dans la conversion de Jean-Jacques Rousseau, qui était encore protestant. Dans le vallon des Charmettes, le philosophe a passé de nombreuses années, forgeant sa personnalité, développant ses théories philosophiques, travaillant ses ouvrages.

Pour les passionnés de philosophie et de littérature, il faut savoir que cette maison des Charmettes, classée monument historique, peut être visitée. Un parcours autour du lien entre Rousseau et la région d’Annecy est également disponible, avec l’intervention d’un guide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *