Le Haras national d’Annecy

Les haras d’Annecy ont été achetés par la ville dans le courant de l’année 2013. Il aura fallu plusieurs années de négociation pour que la commune puisse acquérir ce lieu historique créé en 1809 dans l’ancien couvent des Dominicains, non loin de l’église saint Maurice. Ce site protégé est ouvert aux visiteurs à partir du 1er janvier.

 

Une histoire unique

Classés au titre des monuments historiques depuis 2004, les haras d’Annecy étaient dédiés à l’élevage des étalons.
A la grande époque, ce site de 3 hectares a accueilli jusqu’à 120 chevaux. C’était alors un haras royal, destiné à supporter l’effort de guerre et à fournir des chevaux à l’armée.
Il s’agissait donc d’un lieu très important pour les militaires qui y trouvaient leurs montures. Les chevaux étaient élevés dès leur plus jeune âge selon des règles extrêmement strictes.

Une architecture typique

Les haras de la ville d’Annecy ont été soigneusement pensés au moment de leur construction, afin que toute l’activité équestre soit optimisée. Ainsi, on découvre tout d’abord un bâtiment central situé face au portail principal, avec des salles d’entreposage, notamment celle qui permettait de ranger les selles, tandis qu’à l’étage se trouvait le logement du vétérinaire.
Les 11 autres bâtiments servaient à élever les chevaux, à les dresser et à stocker le fourrage.
Tout était organisé pour faire de l’élevage à très grande échelle.


Il est possible de visiter les haras d’Annecy gratuitement, du 1er janvier au 27 septembre. Il est conseillé de vérifier l’ouverture du site avant de se rendre sur place, les manifestations étant relativement nombreuses tout au long de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *