Tourisme Haute-Savoie

Tourisme en Haute-Savoie : les chiffres de la saison d’hiver 2017 / 2018

Cette année encore, les touristes ont afflué en Haute-Savoie : les taux d’occupation affichent une hausse par rapport à l’hiver précédent, de 3 points au total, avec une moyenne de 85 %. Grâce au bon enneigement dès les premières semaines d’ouverture, les réservations n’ont pas tardé, ce qui a offert une belle saison aux professionnels du milieu.

Saison hivernale 2017 / 2018 : la quasi-totalité des indicateurs au vert !

Sur l’hiver 2018, la Haute-Savoie enregistre un taux d’occupation des hébergements marchands de 85 % en moyenne. Des pics de fréquentation ont été observés au cours des deux dernières semaines des vacances d’hiver, pendant lesquelles plusieurs zones se sont rencontrées : les zones B et C en France, les Néerlandais, mais aussi les Allemands et Suisses sur la dernière semaine. À ce moment, le taux d’occupation variait entre 85 % et 90 %.

Le démarrage avait été plus doux, pendant les deux premières semaines de vacances d’hiver (zone A, Royaume-Uni, Pays-Bas), avec des taux d’occupation malgré tout satisfaisants : 81 % puis 83 %.

Si l’enneigement a encouragé les vacanciers, la météo maussade a légèrement pénalisé les activités extérieures. Sur les domaines skiables de Savoie Mont-Blanc, on a constaté une baisse de 2,5 % et un recul de 7 % pour le ski nordique. Toutefois, il faut savoir que des contrastes importants existent entre les différents sites de Haute-Savoie.

Un succès grandissant pour la location meublée

Si l’on compare les chiffres de fréquentation de l’hiver 2016 / 2017 avec ceux de l’hiver 2017 / 2018, on note une hausse de 4 points pour les locations meublées et une croissance de 3 points pour les hôtels. Les locations meublées obtiennent, à la fin du mois de février 2018, le meilleur taux d’occupation sur la période étudiée (87 %, contre 75 % en gîte rural, 80 % en collectif et 86 % en hôtel).

Pour la période de mars, hors vacances scolaires, on note encore une progression par rapport à l’année dernière, avec un taux prévisionnel d’occupation de 50 % (le bilan de l’année dernière avait été réalisé à la même période). Un retour globalement positif, légèrement nuancé par une météo capricieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *