Archives de catégorie : Patrimoine

Écotourisme Annecy et Haute-Savoie

Écotouristes, découvrez les joies d’Annecy et de la Haute-Savoie

Partout dans le monde, on prend conscience des problématiques écologiques : nos activités menacent la planète, et nous devons modifier nos comportements pour mieux préserver l’écosystème. Ces changements de perspectives concernent essentiellement la vie de tous les jours, mais aussi les vacances ! Ainsi, de plus en plus d’individus pratiquent désormais l’écotourisme. Nous les invitons à s’immerger au cœur de la Haute-Savoie, à Annecy et dans les villes proches, pour vivre pleinement leur expérience.

Continuer la lecture

les cygnes du lac d'Annecy

Les cygnes du lac d’Annecy : un symbole à préserver

Espèce emblématique de la ville d’Annecy, les cygnes se trouvent menacés : en une vingtaine d’années, la population a chuté de plus de 50 %. Ainsi, les élégants oiseaux blancs, souvent présents sur les anciennes photos souvenirs des touristes, se font de plus en plus rares. Parmi les causes évidentes de cette désertification, on trouve l’urbanisation du secteur, qui rend les conditions moins favorables et encourage les spécimens à se déplacer vers d’autres contrées…

L’Histoire des Cygnes sur le lac d’Annecy

Symbole de l’amour, le cygne est un animal que l’on aime toujours croiser, inspirant la sérénité et la bienveillance. Pendant longtemps, on avait toutes les chances d’en rencontrer sur le lac d’Annecy, volontiers considéré comme le plus pur d’Europe.

Ce n’est pas pour rien que la seule et unique île du lac a été baptisée « Île aux Cygnes » : deux couples de cygnes ont été offerts à la ville au XIXe siècle. Ils se sont acclimatés à l’espace et ont pu se reproduire. Jusqu’à la fin des années 1990, on comptait une bonne centaine de volatiles sur tout le lac d’Annecy. Malheureusement, leur condition s’est largement dégradée entre temps : aujourd’hui, ils ne seraient pas plus de 40…

Pourquoi les cygnes disparaissent du lac d’Annecy ?

Certaines disparitions de cygnes sont purement accidentelles : en 2017, une famille entière a été bloquée dans le canal de Thiou. Plusieurs sont morts après avoir été piégés par des chutes d’eau.

Mais dans la grande majorité des cas, les beaux oiseaux blancs ne meurent pas : ils quittent le territoire. Aujourd’hui, la ville d’Annecy est plus dynamique que jamais. Les habitants et touristes en tirent pleinement profit, puisque les installations se multiplient, tout comme les services et les possibilités de trouver un emploi.

En revanche, l’urbanisation des rives repousse les animaux un peu plus loin, ces derniers recherchant avant tout de la verdure pour s’épanouir. Pour préserver son emblème local, Annecy devra donc limiter son essor sur les secteurs où vivent les cygnes, au risque de les voir tous déserter.

exposition CAUE haute savoie

Archi 20-21 Intervenir sur l’architecture du XXème siècle : quand l’urbanisme rencontre l’histoire

A Annecy, la programmation culturelle réserve souvent d’excellentes surprises. En novembre avait lieu une exposition organisée par le CAUE de Haute-Savoie consacrée à l’architecture du XXème. Retour sur cette exposition soulevant des problématiques liées à l’urbanisme en Haute-Savoie.

Le CAUE de Haute-Savoie à l’honneur

Implanté Esplanade Paul Grimault à Annecy, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de Haute-Savoie (CAUE74) est un organisme départemental qui a vocation à former, informer et sensibiliser à la qualité de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement ainsi qu’à la préservation de l’environnement.

Dans ce cadre, il dispose de plusieurs prérogatives de service public. Le CAUE fait ainsi office de conseil indépendant pour les communes, de lieu de rencontres entre administrations et professionnels de la maîtrise d’ouvrage mais aussi d’interlocuteur privilégié pour les particuliers désirant construire ou rénover.

Une exposition qui pose la question de l’évolution urbaine

A l’heure où les acteurs de l’évolution urbaine rencontrent de vraies difficultés pour décider entre démolir, préserver, entretenir, agrandir, rénover, transporter ou même reconvertir des bâtiments, cette exposition présentait 24 interventions effectuées au 21ème siècle sur des édifices érigés lors du 20ème siècle. Il faut dire que le siècle dernier a vu la construction de plus de bâtiments que tous les autres réunis et que de nombreux courants esthétiques sont représentés.

A travers ces 24 exemples, l’exposition invitait à s’interroger sur les critères à retenir pour décider de l’avenir de certains édifices. Elle a également mis en avant l’étroite relation entre l’histoire et l’urbanisme puisqu’il est le reflet de l’évolution des techniques de construction et le témoignage d’une époque.

L’exemple d’une usine de décolletage reconvertie en étude notariale

Parmi les 24 interventions présentées durant l’exposition, le visiteur pouvait remarquer l’exemple de la  reconversion d’une usine de décolletage bâtie au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale en une étude notariale.

Ce projet de reconversion est une franche réussite, l’étude notariale offrant une image contemporaine tout en conservant quelques références architecturales à l’industrie qui y eut son siège. La preuve que le passé peut rester présent…

Le CAUE de Haute-Savoie propose des expositions tout au long de l’année, que vous pourrez découvrir lors de votre séjour à Annecy.

bateau le France

Le France, un bateau emblématique gisant dans les profondeurs du lac d’Annecy

Le France est un bateau à vapeur qui a coulé de façon mystérieuse en mars 1971. L’épave gît au fond du lac d’Annecy et attire chaque année de nombreux plongeurs. Cette histoire pas tout à fait comme les autres a inspiré un cinéaste qui a choisi de lui consacrer un film. Zoom sur ce bateau emblématique qui gît dans les profondeurs du lac.

L’incroyable histoire du France 

Lancé en 1909, le dernier bateau à roues à aubes à vapeur a mystérieusement coulé une nuit de mars 1971, après avoir été à la fois témoin et acteur de la grande comme de la petite histoire d’Annecy. Peu nombreux sont ceux aujourd’hui à se souvenir avoir vu flotter ce grand et mystérieux bateau. Il servait à traverser le lac d’Annecy entre 1909 et 1962. Puis, il arrêta définitivement de fonctionner en 1966, avant de sombrer 5 ans plus tard. Certains affirment que c’est le manque d’entretien et le gel qui sont à l’origine de son naufrage.

La France aujourd’hui : un spot de plongé réputé

Aujourd’hui, le France est célèbre et se dessine à la lueur des lampes de plongée, à 42 mètres de profondeur. C’est la plus grosse épave en eau douce du pays. Elle gît au fond du Lac d’Annecy depuis plus de 40 ans entourée par de nombreuses espèces aquatiques.  Les vacanciers amateurs de plongée sont nombreux à explorer ce site lors de leur séjour à Annecy.

Le projet de film de Stéphane Santini

L’histoire du France a inspiré Stéphane Santini qui a souhaité lui consacrer un film. Ce film de 52 minutes, raconte le destin de ce bateau pas tout à fait comme les autres. Actuellement en préparation avec la Cinémathèque des Pays de Savoie, le long métrage est très attendu par les habitants d’Annecy.

Le France fait partie intégrante de l’histoire de la ville d’Annecy depuis le début du XXème siècle. Le film qui lui sera consacré est d’ores et déjà très attendu par les habitants de la région.

menthon-saint-bernard

Menthon-Saint-Bernard : une jolie commune à visiter sur le lac d’Annecy

Menthon-Saint-Bernard est une petite commune française située dans le département de la Haute-Savoie. Son emplacement privilégié au bord du lac d’Annecy en fait un site particulièrement attirant pour les visiteurs. Découvrons cette ville qui fait la fierté de ses habitants.

Menthon-Saint-Bernard : plus de mille ans d’histoire

C’est en 1008 que serait né Saint Bernard de Menthon, le fondateur des hospices qui marquent le début du village. Mais officiellement, la famille de Menthon, qui est encore aujourd’hui propriétaire du château de Menthon-Saint-Bernard, est arrivée en 1190. Le château actuel, qui est l’une des attractions  de la commune, a été édifié au XIIIème siècle.

La commune s’est agrandie en 1910 en annexant les secteurs des Choseaux et des Presles. C’est en 1943 que la commune est renommée Menthon-Saint-Bernard. La famille Menthon est encore aujourd’hui particulièrement influente dans la région.

Découvrir le château de Menthon Saint-Bernard

C’est la situation privilégiée de la commune, aux abords du lac d’Annecy, qui en fait un village pas tout à fait comme les autres. Mais l’autre attrait touristique du village n’est autre que le très célèbre château de Menthon, fruit d’une très longue histoire. Bâti sur un éperon rocheux, il domine la vallée avec grâce et élégance. Il est considéré comme un  joyaux architectural de la Haute Savoie et offre une vue imprenable sur le Lac d’Annecy : c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il servait à surveiller les routes et la navigation sur le lac.

De nombreuses activités nautiques

La proximité de Menthon-Saint-Bernard avec le Lac d’Annecy en fait un lieu idéal pour pratiquer de nombreuses activités nautiques.  Ainsi, les amateurs de plongée peuvent découvrir les profondeurs du lac, accompagnés par des moniteurs compétents et pour la plupart titulaires d’un brevet d’état. Par ailleurs, l’école de voile propose aux petits et grands, débutants ou expérimentés, de naviguer sur les eaux du lac en bateau à voile, en paddle ou en kayak.

La ville de Menthon-Saint-Bernard, située à seulement dix kilomètres d’Annecy est considérée comme un petit bijou dans un écrin de verdure bordé par le Lac. A découvrir absolument !

 

Chateau de la Ripaille

Le château de Ripaille

La château de Ripaille, situé à seulement quelques kilomètres d’Annecy, charme ceux qui s’y rendent, tant par son histoire assez incroyable que par son architecture tout à fait originale. Retour sur ce lieu qui par sa grandeur et son charme laissera des souvenirs intarissables à celui qui franchit ses portes.

L’histoire rocambolesque du château de Ripaille

Le château de Ripaille est considéré par certains comme l’un des plus beaux sites de la région d’Annecy.  Au départ, il s’agissait d’une simple villa, qui était prospère aux temps gallo-romains. Puis au Moyen-Âge, ce fut l’une des résidences principales des comtes et des ducs de Savoie, avant de devenir au XVIIIème siècle un couvent de l’Ordre des chartreux. En 1900, le site devint la propriété d’un grand industriel.

Aujourd’hui, les visiteurs viennent découvrir le calme et la beauté de ce château qui est assis au milieu de 120 hectares de verdure, au bord du Lac Léman. Les forêts ainsi que les vignes qui l’entourent ajoutent à la richesse du site qui fait la fierté des habitants des alentours. En 1976, trois bâtiments et 4 hectares de terrain ont été donnés à la Fondation Ripaille afin de conserver le monument, de le valoriser, et de l’ouvrir à la visite.

Un site dynamique

Aujourd’hui, Ripaille est en partie un domaine privé qui appartient à la famille Necker-Engel. Mais chaque année, 50 000 personnes ont la chance de visiter le site, d’assister à des séminaires, ou encore de participer à des expositions. Il est également possible de louer une partie du domaine, pour des mariages notamment. Un restaurant accueille les plus gourmands tout au long de l’année, dans un lieu majestueux et empreint d’histoire. C’est un site privilégié et très soigné, dont la visite ne laisse personne indifférent.

Le château de Ripaille constitue sans le moindre doute l’un des plus jolis lieux à découvrir lors de votre séjour à d’Annecy.

 

 

chateau de lovagny près d'annecy

À quelques kilomètres d’Annecy, découvrez le village de Lovagny

 

Lovagny est un joli petit village situé à seulement 10 kilomètres à l’ouest d’Annecy. Environ 900 habitants vivent dans cette commune qui s’élève à 500 mètres d’altitude et qui accueille chaque année de nombreux visiteurs, curieux de découvrir ce bourg pas tout à fait comme les autres.

De nombreux attraits touristiques

Lovagny est un petit village tranquille, qui borde les villages de Chavanod, Etercy, Poisy et Nonglard. Au sein de la commune, il est possible d’admirer l’église qui se compose de trois parties distinctes avec la nef, le chœur et le clocher. Le Château de Montrottier également, château médiéval, fait partie des attractions touristiques de Lovagny. Le bâtiment abrite notamment les collections de Léon Marès qui retracent l’histoire de la région. Ces deux lieux sont incontournables et font la fierté des habitants du village.

Les Gorges du Fier

Mais ce sont surtout les Gorges du Fier, lieu naturel absolument exceptionnel, qui attirent les touristes. Ces gorges sont longues de 300 mètres et profondes de 70 mètres. Elles peuvent être visitées tout au long de l’année, et sont un attrait de taille tant elles sont impressionnantes. Ce canyon spectaculaire est ouvert à tous : le visiteur avance sur une passerelle suspendue et fixée dans le rocher, à 25 mètres de hauteur. Une expérience tout simplement inoubliable ! Longue de 252 mètres, elle a été ouverte au public en 1869 et constitue encore aujourd’hui une activité touristique qui remporte un franc-succès.

Le village de Lovagny se situe à seulement quelques kilomètres d’Annecy et regorge de trésors qui valent le coup d’œil.

 

château de fésigny annecy

Le château de Fésigny au bord du Lac d’Annecy

C’est à l’ouest de Cusy, entre le lac d’Annecy et celui du Bourget, que s’élève le château de Fésigny. Portant le nom de ses premiers habitants au XIIème siècle, cette maison forte entièrement restaurée est une curiosité dans le paysage de la région.

Plus de huit siècles d’histoire !

Dès le XIIème siècle, une maison forte est établie sur les hauteurs de Veyrier-du-Lac. A 600 mètres d’altitude, cette propriété appartient à la famille Fésigny, vassale des comtes de Genève.

A la fin du XIIème siècle, elle devient vassale du comte de Savoie quand celui-ci prend possession des terres genevoises.

Le château reste dans la famille jusqu’au début du XXème siècle quand sa dernière propriétaire le vend ainsi que toutes les terres lui appartenant en 1917.

A la fin du XXème siècle, l’édifice tombe en ruine et va subir une série de restaurations qui vont lui rendre toute sa prestance. Il est alors prolongé par un bâtiment moderne pour loger plus confortablement les propriétaires actuels, la famille du Besset.

Le château de Fésigny est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1993.

Une curiosité architecturale

Si vous séjournez à Annecy, étant une propriété privée, le château de Fésigny ne se visite pas et il est donc impossible d’y admirer les deux remarquables plafonds peints au premier étage. Il faut se contenter de l’extérieur qui a déjà quelques jolis atouts à faire valoir.

Le château de Fésigny possède en effet un charme bien particulier avec son mélange de styles plutôt harmonieux entre le Moyen-âge et l’époque moderne. Il est par ailleurs plutôt élégant pour un château de cette époque car il n’est pas alourdi par des systèmes de défense trop imposants.

La façade ouest est la mieux conservée, flanquée de deux fines tourelles au toit pointu reposant sur des encorbellements arrondis. Au sud, une grande tour carrée aujourd’hui très sobre était autrefois parcourue par un escalier à vis.

Sur cette tour, on peut voir le blason de la famille Fésigny – « De gueule à bande d’argent étoilée » – sur l’encadrement d’une fenêtre. Il est aussi présent à l’entrée de la cour du château.

chapelle de tessy annecy

À proximité d’Annecy, découvrez la chapelle de Tessy

Non loin de la jolie ville d’Annecy se trouve la chapelle de Tessy, au centre du chez –lieu de Metz-Tessy. C’est aujourd’hui encore un lieu de culte incontournable, qui fera le bonheur des plus curieux.

Une histoire originale

C’est à la fin du Moyen-Âge que la paroisse de Metz, à quelques pas du lac d’Annecy, fait édifier l’église Saint-Didier, qui se situe à la proximité d’une maison forte. Cette dernière était à la place de l’ancien château de la famille Asnières de Sales. A la fin du XVIIIème siècle, la paroisse Saint-Didier est malheureusement supprimée. Les paroissiens sont alors rattachés à Epagny, et un nouvel établissement religieux est bâti. Il s’agit de la chapelle de Tessy.

Un construction religieuse récente

C’est au XIXème siècle, en 1874, que la congrégation des religieuses franciscaines du Sacré Cœur de Villeurbanne, achète des bâtiments à Tessy. Elle souhaite y pratiquer l’éducation des petits filles sourdes et muettes. Au départ, il s’agit donc d’installer une maison. Puis, une chapelle est construite et bénie le 21 octobre 1880 : la chapelle de Tessy voit le jour. L’édifice s’inspire d’un style néo-gothique et fait suite au renouveau catholique du XIXème siècle.

La réhabilitation de la chapelle de Tessy

Les religieuses franciscaines quittent le bâtiment, et le Grand 13Séminaire du diocèse d’Annecy s’y installe, avant de laisser leur place au Frères de la Sainte Famille. Puis, en 1977, la chapelle et l’ensemble des bâtiments sont achetés par la commune qui décide de leur réhabilitation. Les bâtiments deviennent ceux des services municipaux, et la chapelle reste encore aujourd’hui, un lieu de culte fréquenté par les habitants de la commune.

La chapelle de Tessy a une histoire bien particulière qui fait aussi toute son originalité. Un lieu à découvrir près d’Annecy !

 

chateau de promery annecy

Découvrez le château de Promery à quelques pas d’Annecy

A quelques minutes seulement d’Annecy, au sein du village de Pringy, vous pouvez partir à la découverte d’une ancienne maison forte particulièrement célèbre dans la région. Le château de Promery, situé au pied de la montagne de Ferrières, fera le bonheur des petits et des grands, avides de découvertes.

Une belle histoire

Le château de Promery est une ancienne maison forte, construite au cours du XIIIème siècle. A quelques kilomètres du lac d’Annecy, son emplacement idéal au pied de la montagne de Ferrières en faisait un lieu parfait pour surveiller la route de Genève et de Cuvat. Ainsi, il était possible d’éviter l’intrusion d’éventuels ennemis à Annecy. Mais en 1618, la demeure devient la propriété de René Favre de la Valbonne, fils ainé d’Antoine Favre. Ce conseiller d’Etat et Sénateur de la Savoie, la transforme. Elle lui donne un aspect bien plus moderne, l’idée étant d’en faire une résidence. On découvre ainsi plusieurs tours rondes ainsi qu’un portail muni d’un fronton, à l’entrée du château. A la Révolution française, le château est vendu comme bien national.

Une rénovation récente

Le château de Promery tombe progressivement dans l’oubli. Jusqu’en 1967, lorsque le bâtiment prend feu. L’incendie ravage une grande partie des toitures. Le château est ruiné, mais une famille décide de le racheter, pour le sauver. Beaucoup de patience, de courage et de passion ont permis à ce château de retrouver une seconde vie. Aujourd’hui, il est parfaitement entretenu. Dans la tour située à l’ouest du bâtiment, on peut notamment découvrir de très belles peintures à savoir des portraits du président Favre, de René Favre, de Marie de Villaret, de Hyéronime de Laplace et de Vaugelas.

Le château de Promery possède une histoire très particulière et fait encore aujourd’hui la fierté des habitants du petit village de Pringy.