les cygnes du lac d'Annecy

Les cygnes du lac d’Annecy : un symbole à préserver

Espèce emblématique de la ville d’Annecy, les cygnes se trouvent menacés : en une vingtaine d’années, la population a chuté de plus de 50 %. Ainsi, les élégants oiseaux blancs, souvent présents sur les anciennes photos souvenirs des touristes, se font de plus en plus rares. Parmi les causes évidentes de cette désertification, on trouve l’urbanisation du secteur, qui rend les conditions moins favorables et encourage les spécimens à se déplacer vers d’autres contrées…

L’Histoire des Cygnes sur le lac d’Annecy

Symbole de l’amour, le cygne est un animal que l’on aime toujours croiser, inspirant la sérénité et la bienveillance. Pendant longtemps, on avait toutes les chances d’en rencontrer sur le lac d’Annecy, volontiers considéré comme le plus pur d’Europe.

Ce n’est pas pour rien que la seule et unique île du lac a été baptisée « Île aux Cygnes » : deux couples de cygnes ont été offerts à la ville au XIXe siècle. Ils se sont acclimatés à l’espace et ont pu se reproduire. Jusqu’à la fin des années 1990, on comptait une bonne centaine de volatiles sur tout le lac d’Annecy. Malheureusement, leur condition s’est largement dégradée entre temps : aujourd’hui, ils ne seraient pas plus de 40…

Pourquoi les cygnes disparaissent du lac d’Annecy ?

Certaines disparitions de cygnes sont purement accidentelles : en 2017, une famille entière a été bloquée dans le canal de Thiou. Plusieurs sont morts après avoir été piégés par des chutes d’eau.

Mais dans la grande majorité des cas, les beaux oiseaux blancs ne meurent pas : ils quittent le territoire. Aujourd’hui, la ville d’Annecy est plus dynamique que jamais. Les habitants et touristes en tirent pleinement profit, puisque les installations se multiplient, tout comme les services et les possibilités de trouver un emploi.

En revanche, l’urbanisation des rives repousse les animaux un peu plus loin, ces derniers recherchant avant tout de la verdure pour s’épanouir. Pour préserver son emblème local, Annecy devra donc limiter son essor sur les secteurs où vivent les cygnes, au risque de les voir tous déserter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *