Une nouvelle saison au Haras d’Annecy

Rouvert depuis le 9 mai 2018, le Haras d’Annecy accueille à nouveau les visiteurs pour toute la saison estivale. Accessible gratuitement, ce monument historique reçoit ponctuellement des événements culturels. Il est aujourd’hui encore dans une période de transition, car un projet de réhabilitation et des discussions sont en cours pour définir l’avenir concret de cet espace.

Le programme de la saison 2018 au Haras d’Annecy

En attendant de nouveaux projets pour les années à venir, le Haras de la ville d’Annecy décline une programmation diversifiée pour l’été 2018. Concrètement, les amateurs d’art pourront voir plusieurs expositions, tandis que les oreilles les plus affûtées se rendront volontiers aux concerts sur place.

D’autres événements sous le signe de la convivialité sont prévus, comme des soirées destinées à prendre un apéritif en toute simplicité, entre amis, dans un lieu mythique !

Pour régaler toutes les papilles, l’équipe d’Armony Saveurs prend les rênes de la restauration pour la quatrième fois, avec un mode de fonctionnement identique aux années précédentes. De son côté, le collectif Artootem occupera Le Manège.

Situé à moins de dix minutes à pieds de l’Hotel des Alpes, le Haras d’Annecy est un lieu historique de la ville. Construit en 1809, est un monument du XIXe siècle que l’on peut visiter intégralement. Il s’agissait initialement d’un dépôt d’étalons, avec pour vocation de devenir un véritable haras royal. Pour cela, en 1880, l’architecte Ruphy a réorganisé l’espace tout en respectant les traditions de l’architecture française de l’époque.

Quel avenir pour le Haras d’Annecy ?

Chaque année, la municipalité d’Annecy se pose la question de la destination finale de ce bâtiment emblématique dont elle est propriétaire depuis 2013. Concrètement, d’ici quelque temps, deux destinations seront bien officialisées pour le lieu : l’une gourmande, l’autre culturelle.

Ainsi, dans la halle gourmande, des producteurs sélectionnés sur des critères qualitatifs seront invités à venir sur place, et à proposer notamment des dégustations. Pour la partie culturelle, on n’exclut pas la possibilité de dupliquer le manège, même si l’heure n’est aujourd’hui qu’aux suppositions, car aucune information n’a filtré ! Malgré tout, les travaux pourraient être lancés assez vite, en 2020…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *