LA LEGENDE DE LA DAME DU LAC

Légende de Haute-Savoie – la Dame du Lac

Le monde est fait de légendes et Annecy ne fait pas exception à cette règle. Voici celle de la Dame du Lac – dit la Dame d’Angon – qui, auréolée de faits mystérieux, nourrit le folklore annécien. Retour sur cette étrange histoire

La dame du Lac : qui est-elle ?

Bernoline est une jeune châtelaine à la beauté exceptionnelle. Orpheline, elle vit seule dans son château niché à Angon et s’ennuie fortement car les distractions sont rares. De retour de croisade, un chevalier frappe à sa porte pour demander le gîte et le couvert. Au premier regard, le coup de foudre est réciproque… Le jeune couple profite de quelques jours de bonheur. Le jeune homme retourne au combat durant une année puis revient pour s’unir à sa belle. Deux merveilleuses années passent sans aucun nuage pour gâcher leur union.

Une étoile si convoitée

Un soir, alors que le soleil se couche, Bernoline s’extasie devant une étoile plus brillante que les autres. Elle la désire tant qu’elle quémande à son mari de la lui ramener. Celui-ci, nourrit de ses pensées chevaleresques, part durant 100 jours en quête de cet astre si convoité… Arrivé en bord de mer, une sirène lui confie l’étoile à condition « qu’elle soit remise à Bernoline le soir même sinon celle-ci mourra ». 

Un contrat diabolique

Le chevalier repart au galop. Arrivé au bout du lac d’Annecy proche de Lathuile, un orage éclate. Fatigué, il se trompe de chemin et part vers le village de Duingt. Un pêcheur lui offre son aide… Mais ce dernier n’est autre que Satan qui lui propose un marché : il lui fait traverser le lac à condition que le jeune chevalier lui donne son âme sous 10 années. S’il ne le fait pas, sa belle mourra. Le jeune époux accepte et l’étoile est rapportée à Bernoline.

La noyée du Roc de Cher

Après 10 années d’un parfait amour, le mari remplit son engagement… Bernoline part à sa recherche et rencontre le diable qui accepte de lui rendre son mari si elle le reconnaît parmi les gens qu’elle croise. Après quelques mois, Satan lui annonce qu’elle ne l’a jamais reconnu malgré ses multiples rencontres avec lui… Dépitée, Bernoline se jette des hauteurs du Roc de Chère dans les eaux glacées du lac… Encore aujourd’hui, elle continue de hanter le lac dans l’espoir de reconnaître son mari dans le corps des noyés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *